Journal article

Cordial laughter in young nurses’ telephone requests at the hospital

    2016
Published in:
  • Activités. - 2016, vol. 13, no. 1, p. 2-19
English French This article is based on the conversation analysis of a corpus of telephone calls between young nursing graduates in their first year of work at a hospital and other members of the hospital staff. The main activity of these calls is a request that the nurse makes of her interlocutor. During these calls, the nurse often produces laughter particles – before, during and after a turn-at-talk – that are not associated with humorous events such as jokes or teasing and are not preceded or followed by laughter from the nurse’s interlocutor. This laughter, brief and light, is sometimes associated with the production, by the nurse, of smiling-voice turns and/or linguistic resources such as polite formulae. In this article, we examine this laughter in several sequential contexts, demonstrating its relationship to the request activity accomplished through the call. This laughter allows the nurse to minimize the problematic aspects of the request or its processing by adding a touch of cordiality. The practical and relational aspects of laughter support the progress of the activity, towards which the nurse’s interlocutor is oriented during his or her response. This article thus contributes to reflection on the functions of laughter in professional settings, as well as to the study of the interactional competences deployed by young nurses in their professional activities. Cet article se base sur l’analyse conversationnelle d’un corpus d’appels téléphoniques entre de jeunes infirmières diplômées, qui se trouvent dans la première année d’engagement à l’hôpital, et d’autres membres du personnel hospitalier. L’activité principale de ces appels est une demande de l’infirmière adressée à son interlocuteur. Lors de ces appels, il arrive fréquemment que l’infirmière produise des particules de rire – avant, pendant ou après un tour de parole – qui ne sont pas associées à des activités humoristiques telles que des blagues ou des moqueries, et qui ne sont ni précédées ni suivies de rire par l’interlocuteur de l’infirmière. Ces rires, brefs et ténus, sont parfois associés à la production par l’infirmière de tours de parole avec une voix souriante et/ou à des ressources langagières telles que des formules de politesse. Dans cet article, nous examinons ces rires dans plusieurs contextes séquentiels en mettant en évidence leur rapport avec l’activité de demande accomplie lors de l’appel. Ces rires permettent à l’infirmière de minimiser des aspects problématiques de la demande ou de son traitement, en introduisant une touche de cordialité dans ses interventions. Les dimensions pratiques et relationnelles du rire concourent à l’avancement de l’activité, ce vers quoi s’oriente l’interlocuteur de l’infirmière dans sa réponse. Cet article contribue ainsi à la réflexion sur les fonctions du rire en contexte professionnel ainsi qu’à l’étude des compétences interactionnelles mobilisées par la jeune infirmière dans ses activités professionnelles.
Faculty
Faculté des lettres
Department
Département des sciences sociales
Language
  • French
Classification
Demography, sociology, statistics
License
License undefined
Identifiers
Persistent URL
https://folia.unifr.ch/unifr/documents/306550
Statistics

Document views: 13 File downloads:
  • gonzalez-martinezpetitjean2016.pdf: 2