Master thesis

La relation familles-école de l’entrée en scolarité à la transition vers l’école secondaire : une analyse longitudinale au prisme du vécu et des affects des parents d’élèves

PSPE

  • Fribourg, Suisse, 2024

vi, 138 pages

Travail de master: Université de Fribourg (Suisse), 2024

French Bien que la relation entre les familles issues de groupes minoritaires et l’école ait fait l’objet de nombreuses investigations, peu de recherches ont analysé le déploiement de cette relation dans le temps, et encore moins de travaux ont exploré les affects des parents d’élèves d’une manière systématique. Afin d’éclaircir ces zones d’ombre, cinq familles ayant participé à une précédente recherche (intitulée COREL) lors de l’entrée à l’école de leur enfant aîné ont été recontactées afin de prendre part à des entretiens semi-directifs, cette fois-ci articulés autour de la transition de leur enfant vers l’école secondaire. L’adoption d’une approche de communication interculturelle conduit à envisager la relation entre ces familles et l’école comme un processus dynamique et interactif de coconstruction de sens. L’analyse abductive menée met en évidence trois types de patterns relatifs à l’évolution du vécu de la relation des parents avec l’école, allant de relations placées durablement sous le signe du dialogue à des relations prenant progressivement une tournure plus conflictuelle. Les résultats suggèrent que le manque de dynamique dialogique entre l’école et les parents lors de l’entrée en scolarité de leur enfant aîné ainsi que le fait d’estimer que la prise en charge scolaire de ce dernier est inadéquatement soutenue à différents moments de sa scolarité représentent une configuration risquée, dans laquelle les parents peuvent développer une pluralité d’affects négatifs et être amenés à se manifester d’une manière plus affirmée et offensive vis-à-vis des enseignant·e·s. En plus de questionner la probable importance de la dynamique instaurée au moment de l’entrée de leur enfant à l’école, une analyse critique interroge la communication plus offensive de certains parents, qui peut être interprétée aussi bien comme la conséquence de l’extraction d’une dynamique d’invisibilisation que comme un moyen de court-circuiter un rapport de force alimenté par les logiques ethnocentriques de l’institution scolaire. Ce travail débouche sur la formulation de pistes pratiques, soulignant l’importance de la promotion d’une communication familles-école dialogique et régulière, validant la perspective des parents les moins familiers de la culture scolaire.
Collections
Faculty
Faculté des lettres et des sciences humaines
Department
Département des sciences de l'éducation et de la formation
Language
  • French
Classification
Education, teaching
Notes
  • Bibliographie
License
CC BY
Open access status
diamond
Identifiers
Persistent URL
https://folia.unifr.ch/unifr/documents/328472
Statistics

Document views: 32 File downloads:
  • TravaildeMaster_CerianiLoic-AvecPagegarde-A.pdf: 14