Book chapter

La construction de la figure de Marie entre le IIIe et le Ve siècle, un siège pour la matrone

BHT

  • Bridel, Caroline Université de Fribourg Département d'histoire, Université de Fribourg
  • 2023
Published in:
  • Archeologia Svizzera nel Mediterraneo Occidentale : Immagini, oggettti, pratiche, e contesti / M. Böhmer, C. Bridel, I. Gullo (éds.). - 2023, vol. 40, p. 109-128
French L’analyse sémiologique du motif iconographique du siège-cathedra montre
ainsi que ce détail de l’image est associé à un type de figure féminine précis
et qu’il est attribué aux mères, aux matrones ainsi qu’aux épouses idéalisées.
L’exemple de la cathedra montre donc la manière dont les premiers groupes
chrétiens ont pu exploiter leur connaissance des images traditionnelles grécoromaines
et puiser dans ce vocabulaire iconographique existant pour construire
une figure mariale de type emblématique, propre aux IIIe et IVe siècles.
Le motif du siège-cathedra a non seulement permis d’inscrire les images des
chrétiens dans la réalité de la vie et de la culture romaine tardo-antique,
mais, portant un sens particulier, il présente Marie comme une matrone
romaine.
En définitive, le détail du siège-cathedra révèle une construction iconographique
a priori consensuelle de la figure de Marie. Dans diverses régions
de l’Occident romain, la mère de Jésus a été systématiquement représentée
en tant que femme de la haute société romaine et mère de famille à travers la
reprise d’un schéma iconographique aisément reconnaissable et répandu
dans la culture matérielle romaine dès le Haut Empire, spécialement sur les
reliefs funéraires. Il semble ainsi que les débats théologiques autour du statut
de Marie et les implications doctrinales qui en découlent n’aient eu que peu
d’impact sur le développement de formes de piété mariale qui s’expriment
dans certains textes et pratiques. D’ailleurs, ce n’est pas sur les images
funéraires que transparaissent usuellement les débats doctrinaux des IIIe–Ve
siècles. Le grand nombre de représentations de Marie témoigne tout d’abord
de la popularité des mises en scène de l’enfance de Jésus, et l’unicité des
schémas la représentant laisse supposer qu’on s’interrogeait sur le statut de
Marie en lien avec l’enfance de Jésus. On observe ainsi une volonté
systématique de mettre en évidence sa maternité, dans la tradition de
représentation des mères sur les reliefs funéraires biographiques.
L’analyse du motif du siège-cathedra montre aussi que Marie était, déjà
avant le Concile d’Éphèse, considérée comme une femme d’un statut
supérieur, possédant des responsabilités. La matrone incarnait des valeurs de
la société romaine comme la dignité et la respectabilité et était chargée du
maintien d’une maison ou d’un domaine ainsi que de l’éducation des
enfants. Cette construction iconographique typique du monde funéraire
serait donc une forme d’expression de l’autorité et de l’importance de Marie.
Si Shoemaker parle d’une «invisibilité de la dévotion mariale»36 dans les
sources textuelles précédant le Concile d’Éphèse, tout particulièrement dans
les écrits des auteurs chrétiens, le détail du siège contribuant à former l’image
de Marie met en évidence la manière dont on la comprenait. Marie a été en
premier lieu considérée comme une mère et une épouse romaine et non
comme la destinatrice d’un culte. Ce n’est qu’ensuite, lorsque son statut aura
été officiellement admis par l’Église, qu’elle prendra une place encore plus
importante aussi bien dans le culte que dans les images. Étant dorénavant
plus qu’une mère de famille idéalisée, mais bien officiellement Theotokos, sa
fonction révélant la nature à la fois humaine et divine de Jésus s’exprime à
travers le trône, tout comme dans les représentations du Christ en majesté.
La cathedra ayant joué son rôle, elle peut donc disparaître progressivement.
Marie la matrone n’a plus lieu d’être, car elle est à présent, officiellement,
Marie, mère de Dieu.
Faculty
Faculté des lettres et des sciences humaines
Department
Département d'histoire
Language
  • French
Classification
Religion, theology
License
License undefined
Open access status
green
Persistent URL
https://folia.unifr.ch/unifr/documents/326476
Statistics

Document views: 13 File downloads:
  • bhr40_cbridel.pdf: 12