Doctoral thesis

L'évaluation solaire et les prescriptions pour sa mise en oeuvre: Conceptions d’enseignant·e·s et enjeux pour la formation

    2021

1 ressource en ligne (154 pages)

Thèse de doctorat: Université de Fribourg, 2021

French À la source de cette thèse cumulative se trouve un questionnement sur la formation à l’évaluation scolaire des futur·e·s enseignant·e·s. Nous savons que les représentations, les croyances, les conceptions influencent les pratiques des individus et, en ayant la charge de la formation initiale des enseignant·e·s, nous avons cherché à identifier les conceptions de ces futrur·e·s évaluateur·rice·s et également à mettre en évidence les effets de la formation sur l’évolution de ces conceptions. Cette première étape en a entraîné d’autres qui ont permis la publication de plusieurs articles scientifiques. Cette thèse compile ces trois articles et, au-delà des résultats présentés, cherche à montrer un processus de recherche dynamique alimenté au fur et à mesure de l’émergence de nouveaux questionnements. La première partie de cette thèse développe des éléments conceptuels sur lesquels s’appuie l’ensemble de ce processus de recherche. Les enjeux de la formation des futur·e·s enseignant·e·s et en particulier la question des conceptions de l’évaluation scolaire et des principes de justice de l’école sont présentés. Le concept de prescription se trouve également au coeur de ce processus et un chapitre lui est consacré. Cette première partie permet également de mettre en évidence les réflexions épistémologiques et méthodologiques qui ont été mobilisées dans le cadre de ce parcours de recherche. Les trois articles publiés font l’objet de la deuxième partie de cette thèse. Le premier article présente les conceptions de l’évaluation de futur·e·s enseignant·e·s et d’enseignant·e·s en activité dans une approche quantitative et au moyen d’une échelle de mesure construite et validée dans le cadre cette recherche. Les résultats montrent, entre autres, l’effet de la formation sur une modification de la référence normative de l’évaluation ainsi que l’influence forte de l’entrée dans le métier sur cette même référence normative et la possibilité de différenciation. Le deuxième article met en évidence, dans une approche qualitative centrée sur le principe de la méthodologie de la théorisation enracinée, les divers champs de prescription qui influencent le développement d’outils d’évaluation sommative chez des enseignant·e·s en début de carrière professionnelle. En plus de la prescription institutionnelle, ce sont les collègues, les parents, les élèves et des éléments théoriques qui exercent une influence plus ou moins importante chez les enseignant·e·s. Une forme de profil d’évaluateur·rice très différencié d’un individu à l’autre peut ainsi être observée. Le troisième article poursuit les réflexions développées dans les deux autres en cherchant, dans une approche quantitative utilisant deux échelles de mesure validées, à montrer l’influence des divers champs de prescription et à s’interroger sur les liens avec les principes de justice. La dernière partie de cette thèse cumulative discute les trois articles dans leur globalité en mettant en évidence leurs apports et leurs limites. De nouvelles perspectives de recherche et de développement de la formation à l’évaluation sont proposées en s’appuyant sur les principes de la recherche collaborative.
Faculty
Faculté des lettres
Language
  • French
Classification
Education, teaching
Notes
  • Ressource en ligne consultée le 2021-08-18
License
License undefined
Identifiers
Persistent URL
https://folia.unifr.ch/unifr/documents/309616
Statistics

Document views: 108 File downloads:
  • LuisoniM.pdf: 8