Journal article

L'enfant qui ne sourit pas

    2017
Published in:
  • Revue archéologique. - 2017, vol. 2, p. 261-283
French L’expression grave des portraits d’enfants dans la sculpture en relief et en ronde bosse de l’époque romaine républicaine et impériale constitue un code visuel qui ne manifeste pas de sentiments personnels. La retenue corporelle de ces enfants, vivants ou morts, se rapporte à un discours éducatif normatif qui prône le contrôle des émotions. Cette maîtrise de soi les associe au milieu de l’élite et trahit les aspirations sociales de leurs proches. Leur attitude révèle aussi une façon de penser l’enfance comme un temps suspendu de formation du corps et de l’âme.
Faculty
Faculté des lettres
Department
Département d'histoire de l'art et d'archéologie
Language
  • French
Classification
Archeology
Other electronic version

Version publiée

License
License undefined
Identifiers
  • RERO DOC 306294
Persistent URL
https://folia.unifr.ch/unifr/documents/306330
Statistics

Document views: 21 File downloads:
  • Dasen_2017_EnfantSouritPas.pdf: 3