Journal article

Neoangiogenesis imaging in nuclear medicine

  • Deshayes, E. Département de médecine nucléaire, centre hospitalier universitaire Vaudois, Lausanne, Suisse
  • Dunet, V. Département de radiologie, centre hospitalier universitaire Vaudois, Lausanne, Suisse
  • Rüegg, Curzio Chaire de pathologie, département de médecine, université de Fribourg, Suisse
  • Prior, J.O. Département de médecine nucléaire, centre hospitalier universitaire Vaudois, Lausanne, Suisse
Show more…
    2012
Published in:
  • Médecine Nucléaire. - 2012, vol. 38, no. 10, p. 619–626
English French The formation of new vessels, a process referred to as neoangiogenesis, is one of the key pathophysiological mechanisms in the development and progression of cancer. It contributes to tumour growth and dissemination of neoplastic cells and can determine response or resistance to anticancer therapies. It involves different signaling pathways including the vascular endothelial growth factor (VEGF) pathway and integrins, which are also preferred targets for the development of antiangiogenic therapies. Changes in the microvasculature induced by antiangiogenic treatments occur before morphological changes can be detected with conventional imaging approaches. The development of molecular tools enabling an assessment of these targets before initiating therapy, or early detection of response or recurrence during or following treatment is essential for the close monitoring of antiangiogenic treatments. These outstanding needs call for the development of specific probes enabling the characterization of the molecules and pathways involved. This review summarizes the major signaling pathway involved in promoting tumor neoangiogenes is, the different radiotracers recently developed in preclinical and clinical settings, as well as their potential use in humans in order to improve the management of patients treated with antiangiogenic treatments. La prolifération de vaisseaux néoformés – ou néoangiogenèse – constitue l’un des mécanismes physiopathologiques essentiels dans le développement des processus néoplasiques. La néoangiogenèse contribue à la croissance tumorale, à la diffusion des cellules néoplasiques ainsi qu’à déterminer la réponse ou la résistance aux traitements anticancéreux. Elle implique différentes voies de signalisation cellulaire parmi lesquelles la voie du vascularendothelial growth factor (VEGF) et celle des intégrines qui constituent une cible préférentielle pour le développement de nouvelles thérapeutiques spécifiques. Les modifications de la microvascularisation induites par ces traitements surviennent de façon précoce comparativement aux modifications morphologiques des tumeurs ciblées détectables par des approches d’imagerie conventionnelle. La mise au point d’outils d’imagerie moléculaire permettant une évaluation de ces cibles avant instauration du traitement, une détection précoce de la réponse ou d’une récidive au cours du suivi thérapeutique est ainsi essentielle, justifiant le développement de traceurs d’imagerie moléculaire caractérisant les phénomènes pathologiques impliqués. Cette revue se propose de revenir sur les principales voies de signalisation de la néoangiogenèse tumorale, sur les différents radiotraceurs développés jusqu’à présent au stade préclinique et clinique, ainsi que sur leurs potentiels d’utilisation chez l’humain dans le but d’améliorer la prise en charge des patients susceptibles de bénéficier des traitements antiangiogéniques.
Faculty
Faculté des sciences et de médecine
Department
Médecine 3ème année
Language
  • French
Classification
Biology
License
License undefined
Identifiers
Persistent URL
https://folia.unifr.ch/unifr/documents/302558
Statistics

Document views: 8 File downloads:
  • rue_inm.pdf: 5